Bibliothèque de Florus
Projet de reconstitution virtuelle de la bibliothèque de Florus de Lyon

Introduction

En 798, Charlemagne nomme évêque de Lyon un disciple d’Alcuin, Leidrat, pour qu’il mette en oeuvre dans cette ville le programme de la « Renaissance carolingienne ». Une quinzaine d’années plus tard, dans son rapport à l’Empereur, Leidrat se vante d’avoir renouvelé la formation de lecteurs et de copistes ; et de fait, sous son épiscopat (798–816) puis ceux de ses trois successeurs, Agobard (816–840), Amolon (840–852) et Remi (852–875), l’ancienne Capitale des Gaules est un centre intellectuel de première importance dans le monde carolingien.

L’année 2016 marquera le 1200e anniversaire d’un événement majeur de cette période : la consécration d’Agobard comme évêque de Lyon. Son épiscopat s’étend sur vingt-cinq années, ponctuées de violentes crises politiques qui furent aussi, pour un jeune intellectuel de son entourage, autant d’occasions de mettre à profit ses compétences et de faire ses armes. Le diacre Florus (805/810–855/860) était tenu en haute estime auprès de ses contemporains, pour l’étendue et la précision de ses connaissances : on le connaît aussi bien comme poète, que comme juriste, liturgiste, bibliste, exégète, théologien et polémiste.


Le projet de Biblissima autour de la figure de Florus de Lyon se propose de reconstruire sa bibliothèque ainsi que de travailler sur le mapping des données disponibles sur Florus en lien avec l’ontologie Biblissima. Une partie des manuscrits qui se trouvaient à la Bibliothèque capitulaire de Lyon à l'époque carolingienne ont été numérisés grâce à un financement de Biblissima (voir la liste complète).

Les démos disponibles sur cette page ont été réalisées dans le cadre du stage d'Elena Koroleva (École nationale des chartes, Master 2 « Technologies numériques appliquées à l’histoire ») au sein du Pool Biblissima, d'avril à juillet 2015.

Démos Florus :

Manuscrits liés à Florus

Cette démo permet la consultation, dans une même interface, d’une trentaine de manuscrits conservés au Département des manuscrits de la Bibliothèque Nationale de France et à la Bibliothèque municipale de Lyon, parmi lesquels :

  • des manuscrits autographes de Florus (Paris, BnF, Latin 2859 et Lyon, BM, 484).
  • ses manuscrits de travail et les manuscrits annotés de sa main (entre autres, à la BnF : Latin 11709, Latin 152, Latin 11641, NAL 446, NAL 602, Latin 6601, Latin 9550 ; à la BM de Lyon : Lyon 604 et 788).
  • des copies des oeuvres de Florus (Paris, BnF : NAL 1460, Latin 2449, Latin 1764, Latin 2017, Latin 13371).

La démo utilise le visualiseur Mirador dans sa version intégrable dans une page web.

Conseils d’utilisation :

  • pour afficher la liste des documents, cliquer sur "Ajouter un objet"
  • pour trouver un manuscrit à partir de sa cote (ex. : 2859), utiliser le champ "Filtrer la liste"
  • pour revenir à la liste après la consultation d’un manuscrit, cliquer sur "Nouvel objet" dans le menu déroulant en haut à gauche (icône en forme de grille)

Ouvrir la démo dans une nouvelle fenêtre

"Florus dispersus" (Gallica-BnF / e-codices)

Le manuscrit qu’on connaît aujourd’hui sous le nom de “Florus dispersus” est une copie du VIIe ou du VIIIe siècle des Epîtres et Sermons de Saint Augustin, annoté par Florus de Lyon de sa propre main dans la première moitié du IXe siècle. Ce manuscrit, copié sur des cahiers composés d’un bi-feuillet de parchemin enveloppant 8 feuillets de papyrus, nous est parvenu en trois fragments aujourd’hui conservés dans plusieurs bibliothèques (Bibliothèque nationale de France, Bibliothèque de Genève et Bibliothèque nationale de la Russie à Saint-Pétersbourg).

Cette démo basée sur le visualiseur Mirador permet la consultation dans une même interface :

Voir la démo

Sources des images : Gallica, e-codices

Dans la reconstruction virtuelle proposée par Biblissima (Pierre Chambert-Protat/Elena Koroleva), nous avons choisi de représenter la structure codicologique du manuscrit original et de signaler les lacunes aux endroits où elles se sont produites. Toutefois, ne sont représentés que les cahiers ayant au moins un feuillet conservé, c'est-à-dire les cahiers 4 à 11 et 23 à 30. Le manuscrit de Paris est suivi par celui de Genève, tandis que le folio conservé à Saint-Pétersbourg a été restitué à sa place, entre les folios 26 et 27 de Paris. Une navigation par oeuvre est disponible au sein d'un cahier. Les feuillets mal placés dans les manuscrits actuels ont été remis dans l'ordre original, à savoir: Paris fol. 1 et 2 ont été intervertis, Genève fol. 2a a été placé entre les feuillets Genève fol. 1 et 2, Genève fol. 9 - entre les feuillets Genève fol. 13 et 14, Genève fol. 45 - entre les feuillets Genève fol. 49 et 50. La foliotation présumée du manuscrit original est indiquée entre parenthèses après les folios des manuscrits actuels.

Démo RDF : requêtes SPARQL autour des manuscrits liés à Florus de Lyon

Cette démo est construite autour de l’exemple de la bibliothèque de Florus de Lyon et se base sur des données au format RDF créées autour de sa figure et de son legs. Diacre, théologien, intellectuel, né autour de 800 et mort vers 860, Florus nous laissa un héritage important sous la forme d’un grand nombre de manuscrits liés à son nom. Ce sont avant tout ses manuscrits autographes, les manuscrits de travail annotés de sa main ainsi que ses œuvres polémiques associées à deux fameuses querelles de l’époque, la polémique contre Amalaire (835–838) et la controverse sur la double prédestination (années 850).

Dans le corpus décrit par la présente ontologie, Florus joue donc au moins un triple rôle : celui d’auteur, d’annotateur et de copiste. La tradition florienne ayant résisté aux aléas du temps, on doit inclure dans son héritage les copies de ses manuscrits de travail, qui conservent parfois également les notes de Florus, ainsi que les copies de ses divers écrits.

Les données RDF et les requêtes SPARQL ont été créées par Elena Koroleva dans le cadre de son stage au sein de l’équipe Biblissima.

Les données RDF serviront également au développement du portail Biblissima (voir page Prototype) et y seront à terme intégrées.

Objectifs de la démo :

  • présenter une partie des données RDF créées autour de la bibliothèque de Florus de Lyon de manière lisible par des humains ;
  • montrer les avantages de l’exploitation des données RDF et des requêtes SPARQL pour les chercheurs intéressés par le sujet ;
  • donner un aperçu de l’ampleur possible des données RDF, qui peuvent décrire en détail un manuscrit ou une œuvre individuelle (requêtes 1 à 3), une collection de manuscrits (requêtes 4 à 6), les activités d’une personne, dans notre cas Florus de Lyon (requêtes 7 à 9) ainsi que les relations entre les manuscrits (manuscrits dispersés, manuscrit source/ copie, manuscrit de travail/ manuscrit final, requêtes 10 à 12).

L’ontologie "Florus" est une version simplifiée et modifiée de l’ontologie Biblissima, qui sera publiée dans le cadre du portail Biblissima. L’ontologie a été adaptée aux besoins de l’étude du cas concret qu’est la bibliothèque de Florus de Lyon et a ensuite été "peuplée" d’individus à l’aide de l’éditeur d’ontologie Protégé. Elle continue d'être enrichie. Actuellement, les données rassemblées portent sur 24 manuscrits.

Comment ça marche ? :

En cliquant sur le bouton vous obtiendrez les réponses présentes dans le graphe RDF.

Les requêtes SPARQL exécutées pour répondre aux questions sont visibles en cliquant sur le bouton Voir la requête Sparql  

Ontologie et données RDF utilisées :

Télécharger (.rdf)

Cette démonstration est le reflet d’un travail en cours. Les données RDF contiennent des URI fictives (commençant par "http://purl.org/NET/bibma") qui servent uniquement d'identifiants pour des ressources : en cliquant dessus, vous obtiendrez donc une page d’erreur. Ces URI sont utilisées uniquement pour les besoins de la démo (pour les requêtes) et ne sont donc pas vouées à être actionnables.


Quels sont les anciens possesseurs du manuscrit BnF Latin 2859 ?

Trouver les informations suivantes sur le manuscrit BnF Latin 2859: matériel, reliure, type d'écriture, ex-libris, décoration

Trouver les manuscrits qui contiennent le traité Libellus adversus Johannem Scottum

Trouver les manuscrits comportant plus de 200 folios et afficher le nombre de folios

Afficher les manuscrits numerisés et ensuite ceux qui ne le sont pas (ou dont la numérisation n'est pas en ligne)

Regrouper par siècle tous les manuscrits recensés et les afficher dans l'ordre ascendant (plus anciens aux plus récents)

Dans quels manuscrits Florus de Lyon est intervenu en tant que copiste ? Afficher les folios copiés par Florus

Trouver les titres des œuvres écrites par Florus de Lyon

Quels sont les manuscrits annotés par Florus de Lyon ?

Afficher les manuscrits dispersés et leurs parties

Lister les copies des manuscrits originaux et leurs sources

Afficher les exemplaires de travail de Florus et les manuscrits qui en résultent